Service à la personne - Amitiés d’Armor - (Accueil)

Messagerie Interne Cloud Messagerie Sécurisée Télémaintenance Télémédecine
Accueil Association Projet associatif

Projet associatif

 

 

UNE HISTOIRE SOCIALE INITIEE EN 1957…

 

Le 8 juin 1957 sous l’impulsion de Robert MONICAT, Juge des enfants au Tribunal de Brest, se crée, à Brest, le «COMITE DES AMITIES SOCIALES DU NORD FINISTERE », association Loi 1901 qui devient « COMITE DES AMITIES SOCIALES DE LA REGION DE BREST » en juin 1975.

 

En effet, à l’époque, monsieur Robert MONICAT, juge des enfants au Tribunal de Brest, est interpellé par la situation des jeunes gens qui arrivent à BREST comme apprentis ou à la recherche d’un premier emploi. Originaires du monde rural pour la plupart, ils affrontent le déracinement et la perte de leurs soutiens habituels familiaux et amicaux. Ils doivent faire face, en outre, à des trajets domicile-travail particulièrement coûteux et fatigants.

 

Cette nouvelle association est inspirée par l’association « LES AMITIES SOCIALES », fondée à Rennes en octobre 1944 par Robert REME et Michel LE ROUX, qui a pour but de « créer ou de susciter la création de foyers du jeune travailleur »... En 1955 s’organise « l’Union des Foyers de Jeunes Travailleurs »…

 

Avec le concours de Paul THIERRY, commissaire priseur et administrateur de la Sauvegarde de l’Enfance, Armel FAURE, éducateur, Jeanne FAYET, déléguée à la liberté surveillée, Germaine BASTIT, infirmière et François ROPARS, directeur d’hôpital, monsieur MONICAT, juge pour enfants, anime et préside le Comité dont le but est la construction de foyers de jeunes travailleurs, les « FJT », à Brest.

Pour réaliser cet objectif, le Comité des AMITIES SOCIALES fonde en juin 1959 la Société Anonyme d’H.L.M. « pour le logement des jeunes ».

Le Comité change d’appellation en octobre 1981 et devient «LES AMITIES D’ARMOR » avec pour objet « de promouvoir et favoriser des œuvres et des institutions à caractère social, sanitaire et culturel par le moyen d’actions morales et physiques incluant notamment l’hébergement et la restauration sociale ».

 

En 2006 à la suite de la refonte de ses statuts, l’association précise et complète son objet :

« l’Association a pour but de promouvoir et favoriser des œuvres, des institutions et actions à caractère social, médico-social, sanitaire et culturel. Elle peut participer ou s’unir à toutes œuvres et organismes tendant à ce but, les diriger ou les administrer elle-même.

Elle constitue également un lieu d’observation, de réflexion et de recherche dans ses domaines de compétence qui relèvent du secteur de l’économie sociale ».

 

 

 

UN VERITABLE FONCTIONNEMENT ASSOCIATIF

 

L’association est une entreprise qui relève du champ de l’économie sociale. Elle allie à la fois un fonctionnement associatif et une gestion d’entreprise :

 

- un fonctionnement associatif qui implique :

- des instances politiques : assemblée générale, conseil d’administration, bureau du conseil, président

- des instances de concertation, d’études et de réflexion : commissions diverses, conseil des sages (réunissant chaque année les anciens administrateurs).

- une gestion d’entreprise qui respecte strictement les règles de gestion du secteur privé pour l’application des objectifs statutaires de l’association.

 

A fin 2011, plus de 1300 usagers bénéficient au quotidien des prestations de l’association avec le concours de 700 professionnels salariés. Les comptes, soit 30.5 millions d’euros, sont certifiés par un commissaire aux comptes.

 

Retour Haut de Page

 
DES ADMINISTRATEURS BENEVOLES

 

Garants de la pérennité de l’association, les administrateurs bénévoles ont su, au fil des années, porter les valeurs humanistes des fondateurs, partagées et relayées par l’ensemble des professionnels.

 

Leur engagement, leur désintéressement et leur altruisme au sein d’une association à but non lucratif offrent un cadre privilégié à une primauté de l’usager exprimée depuis toujours avec force et conviction.

 

Les administrateurs ayant présidé aux destinées de l’association sont les suivants :

 

- Monsieur Robert MONICAT (1957-1959)

- Monsieur Guy BERTHELOT (1959-1979)

- Monsieur Christian BERGOT (1979-1990)

- Monsieur Maurice MORLET (1990-1992)

- Mademoiselle Gilberte ROSEC (1992- 2000)

- Monsieur Henri LE BIHAN (2000-2005)
- Monsieur Pierre LEAUSTIC (2005-2013)

- Monsieur Christian BERGOT depuis juillet 2013.

 


UNE GESTION CONCERTEE

 

A l’écoute de ses professionnels, par des échanges directs ou encore par l’intermédiaire des représentants du personnel, l’association offre aussi la place qui leur revient aux usagers et familles notamment au sein des instances consultatives que sont les conseils de vie sociale, les comités de résidents ou d’autres instances thématiques selon le cas.

 

 

 
LES BENEFICIAIRES DE SON ACTION

 

Depuis son origine, l’association a promu la qualité au sein de ses établissements et services dans le cadre de la bientraitance et du respect des droits de ses usagers. En 2011, cela reste vrai et la démarche d’évaluation interne de chacune de ses activités s’inscrit dans une démarche qualité structurée.

 

Au fil des années, l’association est venue répondre aux besoins et attentes de publics différents. Elle a développé des relations inter-générationnelles, suscité les échanges et solidarités entre des usagers jeunes, moins jeunes ou handicapés et offert une palette de solutions adaptées au sein d’établissements mais aussi à travers le soutien à domicile.

 

 

L’ACCUEIL DES JEUNES

 

A l’origine, la mission de l’association vise l’hébergement de jeunes travailleurs, pour lesquels est ouvert le FJT de Kérélie à Brest en 1962. Cette orientation au bénéfice du public des jeunes se confirme par l’ouverture, toujours à Brest, des FJT de Ker Héol en 1969 et Ker Digemer en 1970, offrant chacun un restaurant social, ceci en partenariat avec la S.A. d’HLM Les Foyers de Rennes qui en est le propriétaire. Des places d’hébergement d’urgence complètent utilement le dispositif.

 

En 2011, ces trois résidences sociales continuent leur mission d’accueil et d’accompagnement des jeunes de 18 à 30 ans, facilitant leur recherche d’emploi et leur mobilité professionnelle. Des jeunes souffrant de handicaps y séjournent aussi.

 

Ces résidences sont susceptibles de répondre par ailleurs aux souhaits d’autonomie formulés par les jeunes, leurs familles ou les éducateurs spécialisés. Les locaux ont été rénovés et sécurisés pour tenir compte de l’évolution des attentes des jeunes.

 

Les plus autonomes peuvent bénéficier d’un hébergement au sein du petit Foyer de la rue Robespierre à Brest, rattaché au FJT de Kérélie.

 

Les étudiants trouvent aussi leur place dans les résidences dont la diversité des publics accueillis constitue une vraie richesse.

 

Retour Haut de Page

 L’ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES

 

Dans le respect de son objet social, l’association décide parallèlement de répondre au besoin d’accueil des personnes âgées : elle ouvre un foyer logement à Ker Digemer en 1970, accueil se développant ensuite dès 1976 au sein des établissements de Ker Levenez, Poul-Ar-Bachet, Kermaria et Saint Marc, la ville de Brest, propriétaire, ayant donné mandat à l’association afin de les gérer. La ville en reprend ensuite la gestion directe en 1979 pour les deux premières et 1978 pour les dernières.

 

Ker Héol accueille également, à partir de septembre 1979, des personnes âgées, puis l’association crée d’autres foyer logements : Le Grand Melgorn à Porspoder en 1983, Ker Gwenn à Brest en 1988, Ker Bleuniou à Gouesnou en 1989, Branda à Brest en 1990, Le Streat Hir au Conquet en 1992, Les Mouettes à Plougonvelin en 1999 avec le total soutien des municipalités concernées.

 

Afin d’accompagner les personnes âgées dans une nouvelle étape de leur vie impliquant souvent une évolution de leur autonomie, la médicalisation des foyers logements se développe à compter de 1983 avec le soutien des représentants de l’Assurance Maladie dont l’écoute au niveau de la Caisse Régionale et de la Caisse Primaire du Nord Finistère mérite d’être saluée.

 

Profitant notamment du savoir-faire acquis au sein de la résidence Ker Gwenn à Brest, l’association conforte sa compétence dans l’accueil de personnes désorientées par l’ouverture de la résidence Le Penty à Lannilis en 2003, pour partie spécialisée dans l’accueil de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. En 2004, la résidence Ker Gwenn ouvre un accueil de jour thérapeutique de 10 places « Ty Gwenn » pour les personnes âgées souffrant de cette maladie.

 

En 2011, ces 9 établissements, devenus EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), offrent un lieu de vie ainsi qu’un accompagnement de qualité et sécurisé aux personnes autonomes mais aussi aux personnes dépendantes. Des conventions de partenariat ont été signées avec le CHRU de Brest mais également le service d’Hospitalisation à Domicile du Ponant pour une meilleure prise en charge médicale en fonction des nécessités.

 

L’accompagnement de chaque personne s’inscrit dans le cadre d’un projet de vie individualisé actualisé autant que de besoin.

 

 

L’AIDE AU MAINTIEN A DOMICILE

 

Dans le souci de compléter l’accueil en établissement par une action de soutien à domicile, l’association reprend en gestion, en 1979, trois centres de soins infirmiers à Kerlouan, Guipavas et Plouider, puis ouvre en 1980 le Service de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD) basé à Guipavas.

 

En 1986, la résidence Ker Astel, également située sur cette commune, vient offrir des places d’hébergement temporaire aux personnes âgées pour lesquelles le maintien à domicile pose difficulté ou qui souhaitent se préparer à un hébergement permanent.

 

En 1999 et suite à la demande de plusieurs communes, l’association, par convention avec les CCAS, propose aux personnes âgées, isolées ou handicapées à domicile un portage de repas en liaison froide, repas confectionnés et livrés par les professionnels des résidences Ker Bleuniou à Gouesnou, Le Streat Hir au Conquet et Le Grand Melgorn à Porspoder.

 

En 2006, l’association ferme le Centre de Soins mais elle poursuit le développement du SSIAD par autorisation de l’Etat. En 2011, il est présent sur 36 communes au bénéfice de 81 personnes âgées et 7 personnes handicapées. La résidence Ker Astel offre 26 lits spécifiques pour de l’hébergement temporaire permis sur une durée de 90 jours maximum. Quant au portage de repas, il profite chaque jour à plus de 200 personnes âgées, isolées ou handicapées réparties sur les 34 communes conventionnées.

 

En novembre 2011, l’Agence Régionale de Santé confie à l’association la gestion d’une Equipe Spécialisée A domicile, par extension de 10 places du SSIAD, au bénéfice, sur prescription médicale, de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et ce sur un territoire d’intervention de 22 communes.

 

En décembre 2011, c’est la Plateforme de Répit pour les Aidants de malades Alzheimer qui est autorisée, au bénéfice cette fois de familles concernées par cette maladie et sur un territoire de 49 communes, afin de conseiller, soulager et accompagner les aidants. Cette plateforme est appuyée sur l’accueil de jour du Penty à Lannilis.

 

Les lits d’hébergement temporaire pour ces personnes âgées et les places d’accueil de jour réservés aux malades Alzheimer, complétés de ces deux nouveaux services, contribuent à enrichir le « pôle Alzheimer » de l’association et favorisent de manière significative le maintien à domicile.

 

En septembre 2012, l’EHPAD Ker Bleuniou à Gouesnou ouvrira également un accueil de jour Alzheimer de 10 places.

 

Retour Haut de Page

LE SOUTIEN AUX PERSONNES HANDICAPEES

 

L’association ayant déjà accompagné un grand nombre de personnes dépendantes physiques ou psychiques, c’est tout naturellement qu’en 1996 elle répond au besoin d’accueil de traumatisés crâniens par la création d’un accueil de jour spécialisé à Brest, conforté en octobre 2000 par une antenne sur Quimper. En 2011, la capacité d’accueil est portée à 30 places entre les deux sites.

 

Parallèlement, dès 1995, l’association prend l’option d’accompagner, en établissement pour personnes âgées, des personnes « handicapées vieillissantes », de plus ou moins de 60 ans.

 

En 2011, 7 personnes handicapées vieillissantes sont accueillies au sein de l’EHPAD Le Streat Hir au Conquet, 7 également à Ker Héol à Brest. En septembre 2012, la résidence Ker Bleuniou à Gouesnou ouvrira 6 places.

 

Pour des personnes plus lourdement handicapées, l’association crée en 2003 un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) leur offrant un lieu de vie médicalisé et une assistance permanente dans les actes essentiels de la vie, au sein de la résidence Le Penty à Lannilis. Sa capacité est portée à 12 places au 1er septembre 2008.

 

Ce soutien aux personnes handicapées s’est aussi développé fin 2005 par l’autorisation donnée au SSIAD de prendre en charge 7 personnes.

 

 

LE LOGEMENT DE FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES

 

En 2002, l’accueil de femmes victimes de violence conjugale avec ou sans enfants est également mis en œuvre au sein d’une résidence disposant de locaux sécurisés à cette fin, Ker Digemer, dans un cadre convivial et adapté aux besoins. Cette action sera menée jusqu’en juillet 2009, date à laquelle l’Etat prendra d’autres options à l’égard de ce public.

 

 
L’ACCUEIL DES ENFANTS EN STRUCTURE MULTI-ACCUEIL

 

En octobre 2007, LES AMITIES D’ARMOR ont ouvert « LES POUPIG D’ARMOR », structure multi-accueil de garde d’enfants brestois jusqu’à 6 ans, soit 30 places en priorité pour son personnel dont elle s’attache à faciliter l’exercice de ses fonctions par une large amplitude d’ouverture journalière, ceci avec le précieux soutien de son Comité d’Entreprise.

 

En septembre 2011, l’établissement a trouvé sa place dans le paysage brestois dont il complète l’offre de services par sa capacité portée à 35 places et ses horaires d’ouverture « atypiques ». Le projet pédagogique constitue le socle de l’accueil de ces enfants.

 

Retour Haut de Page

 

SON ORGANISATION

 

 

UNE ORGANISATION STRUCTUREE

 

L’association appuie son organisation d’une part sur l’architecture d’une association à but non lucratif type loi 1901, d’autre part sur une direction générale en articulation avec les établissements et services placés sous la responsabilité de directeurs.

 

Monsieur Gilles ROLLAND occupe le poste de directeur général de l’association depuis novembre 1995. Le siège de l’association et sa direction générale sont, depuis l’été 2007, au 11, rue de Lanrédec à Brest.

 

Afin de porter l’association et la conforter dans sa position de partenaire incontournable sur le Finistère dans ses domaines de compétence, coordonner au mieux le développement et l’action des établissements et services mais aussi appuyer les directeurs, la direction générale comprend quatre pôles de compétences : administration et finances – ressources humaines – suivi de la qualité, de l’activité et de la communication – services logistiques et économiques.

 

Cette organisation permet à l’association d’être particulièrement réactive dans l’analyse puis la mise en œuvre des réformes qui touchent à ses diverses activités et lui donne la capacité de monter des projets dans des conditions optimales de réussite.

 

La direction générale intervient dans la promotion des activités de l’association, dans son développement, mais appuie également les directeurs dans leurs fonctionnements quotidiens. Elle se veut un pôle d’expertise au service du bon fonctionnement des AMITIES D’ARMOR.

 

 

UN DEVELOPPEMENT MAITRISE

 

Au fil des décennies, l’association consolide son savoir-faire à l’égard des jeunes et des personnes âgées, elle s’ouvre aux personnes handicapées ou encore aux femmes victimes de violence conjugale. Elle veille à développer en parallèle l’accueil en établissement et le soutien à domicile, convaincue de la complémentarité des réponses et forme de manière très volontariste ses professionnels, privilégiant la diversité et la pertinence des activités à leur dimension, sans jamais s’éloigner de son objet social.

 

Ses projets associent toujours les associations de familles (Union des Familles de Traumatisés Crâniens, Association France Alzheimer…) et ses actions se développent en lien avec les unions professionnelles (Union pour l’Habitat des Jeunes, Union des Associations de Soins à Domicile, UNIOPSS, FEHAP…) auxquelles elle adhère.

 

 

LA PROFESSIONNALISATION DES PERSONNELS

 

Recruter et fidéliser des personnels de grande qualité, alliant un charisme certain à une compétence professionnelle de haut niveau, est un impératif auquel l’association veille tout particulièrement depuis toujours.

 

La formation des professionnels est un axe fort de la politique de l’association qui entend entourer l’usager par les professionnels les plus compétents dans leurs métiers respectifs. Chaque professionnel bénéficie ainsi des outils qui lui permettent de répondre au mieux à toutes les situations rencontrées tout en anticipant les évolutions des besoins des usagers.

 

A fin 2011, 545 professionnels sont sous contrat à durée indéterminée et l’association compte plus de 700 salariés. Les personnels, d’une moyenne d’âge de 42 ans, sont pour moitié des soignants et à 87 % féminins. A 75 % ces personnels sont à temps partiel, soit par choix personnel, soit pour répondre au plus près aux besoins des résidents et usagers.

 

 
L’APPORT DES BENEVOLES

 

Association Loi 1901, LES AMITIES D’ARMOR est administrée par une trentaine de bénévoles qui apportent leur dévouement, leurs compétences diverses et leurs réseaux.

 

Par ailleurs, en 2011, quelques 135 bénévoles, adhérents de la « Fondation du bénévolat », apportent du lien social, de l’écoute, de l’attention, de la chaleur humaine et de l’animation aux résidents. Ils oeuvrent dans le cadre d’interventions individuelles ou auprès de groupes et complètent harmonieusement les actions des animateurs : ils respectent la « charte du bénévole aux Amitiés d’Armor». Leur action auprès des usagers est aussi admirable qu’indispensable.

 

Chaque année, une réunion est organisée à leur intention en présence du président et du directeur général, ce qui permet notamment d’accueillir les nouveaux bénévoles et de faire bénéficier chacun d’informations actualisées sur les activités et projets de l’association.

 

Retour Haut de Page

 
LES ORIENTATIONS POLITIQUES

 

L’optimisation des prestations offertes aux usagers dans les établissements existants est une priorité absolue qui doit être satisfaite avant le développement de nouvelles activités ou de nouveaux projets dans de nouveaux secteurs.

 

Mais l’association peut répondre de manière raisonnée à des nouveaux projets dans la mesure où ces projets restent cohérents avec son objet social, viennent répondre à des besoins bien analysés des usagers s’inscrivant dans des schémas nationaux, régionaux et départementaux.

Ses activités doivent rester circonscrites au Finistère, dans le souci d’un développement maîtrisé et d’une gestion privilégiant un suivi de proximité des établissements et services, la consolidation des activités existantes restant une priorité.

 

L’association continuera à privilégier la pertinence des projets à leur nombre ou à leur taille dans le souci d’un travail en réseau avec les autres acteurs médico-sociaux et sanitaires publics ou privés de ses domaines de compétence.

 

Les activités développées devront rechercher à concilier qualité et maîtrise des coûts afin que les redevances supportées par les résidents ou usagers soient raisonnables et que le niveau de ressources de l’usager ne soit pas, autant que possible, un obstacle à son maintien dans son lieu de vie habituel.

Elle s’attachera à offrir aux représentants des usagers et des familles les places qui leur reviennent au niveau des projets mais également au niveau du fonctionnement des établissements et services à travers, notamment, des Conseils de Vie Sociale.

 

Chaque acteur de l’association veillera à la distinction et la complémentarité des rôles entre les administrateurs, la direction générale, les directeurs, les professionnels et les bénévoles dans le cadre d’un respect mutuel et d’une reconnaissance réciproque des responsabilités.

 

Les réflexions et actions de chacun seront guidées par les idées fortes suivantes :

 

1) Garantir la bientraitance des usagers en leur offrant un accompagnement adapté à leurs besoins quelle que soit l’évolution de leur état de santé ou de leur situation personnelle.

 

2) Faire vivre les valeurs et les réalités associatives en mettant en lumière le capital associatif et en actualisant le projet associatif.

 

3) Offrir les meilleures conditions de travail possibles aux professionnels, imaginer et mettre en œuvre les mesures susceptibles de favoriser leur épanouissement professionnel et personnel.

 

Portée de manière volontariste, la conjonction de ces orientations demeure le gage de la pérennité et de la qualité de l’association au sein de laquelle il fera bon vivre ensemble, dans le respect des différences, avec une attention particulière portée à chacun.

 

 

 

CONTACTS
 
  • Ker Digemer

4, rue de Quercy - 29283 Brest Cedex

Tel 02 98 03 15 80 - Fax 02 98 47 29 81

kerdigemer@amities-armor.asso.fr

 

  • Branda

55, rue Branda - 29200 Brest

Tel 02 98 46 14 26 - Fax 02 98 44 75 70

branda@amities-armor.asso.fr

 

  • Ker Héol

7, rue de Ker Héol - 29200 Brest

Tel 02 98 02 29 67 - Fax 02 98 02 75 80

kerheol@amities-armor.asso.fr

 

  • Ker Gwenn

Rue Docteur Delalande - 29200 Brest

Tel 02 98 05 27 99 - Fax 02 98 49 28 33

kergwenn@amities-armor.asso.fr

 

  • Kérélie

30, rue de Kérélie - 29200 Brest

Tel 02 98 03 32 11 - Fax 02 98 47 16 16

kerelie@amities-armor.asso.fr

 

  • Ker Bleuniou

6, rue du Château d’Eau - 29850 Gouesnou

Tel 02 98 07 70 69 - Fax 02 98 07 78 41

kerbleuniou@amities-armor.asso.fr

 

  • Le Grand Melgorn

24, rue du Spernoc - 29840 Porspoder

Tel 02 98 89 51 11 - Fax 02 98 89 55 94

legrandmelgorn@amities-armor.asso.fr

 

  • Le Streat Hir

Place de Manigod - 29217 Le Conquet

Tel 02 98 89 15 66 - Fax 02 98 89 03 64

lestreathir@amities-armor.asso.fr

 

  • Les Mouettes

 31, rue des Mouettes - 29217 Plougonvelin

Tel 02 98 48 24 48 - Fax 02 98 48 20 52

lesmouettes@amities-armor.asso.fr

 

  • Le Penty

20 bis, rue de la Libération - 29870 Lannilis

Tel 02 98 04 01 97 - Fax 02 98 04 48 94

lepenty@amities-armor.asso.fr

 

  • Ker Astel

10, rue des 3 Frères Cozian - 29490 Guipavas

Tel 02 98 84 68 76 - Fax 02 98 84 87 16

kerastel@amities-armor.asso.fr

 

  • Service de soins infirmiers à domicile

10, rue des 3 Frères Cozian - 29490 Guipavas

Tel 02 98 84 61 44 - Fax 02 98 32 16 65

ssiad@amities-armor.asso.fr

 

  • Les Poupig dʼArmor

30, rue de Kérélie - 29200 Brest

Tel 02 98 47 84 84

poupig@amities-armor.asso.fr

 

 
Une éthique, un engagement pour le respect
de la vie et la dignité des personnes

 

 

Retour Haut de Page

 

MÉTÉO BREST


CITATION DU JOUR